Les nouveaux modèles diesel émettent jusqu’à plus de 1 000 fois plus de particules lors du nettoyage de leur filtre

This press release is available in English, French, German, Italian, Polish and Spanish

Les nouvelles voitures diesel polluent jusqu’à plus de 1 000 fois plus d’après des tests effectués sur deux modèles parmi les plus vendus. Les dangereux pics de particules peuvent avoir un impact immédiat sur le cœur et sont le résultat de la régénération des filtres à particules des voitures diesel. Ce nettoyage du filtre peut se produire en ville et durer sur une distance de 15 km. Ses effets sur l’environnement ne sont pas pris en compte par les tests officiels d’homologation. En Europe, plus de 45 millions de voitures diesel sont équipées de ces filtres, provoquant ainsi un total de 1,3 milliard de régénérations par an.

Ces essais indépendants effectués en laboratoire ont été réalisés pour le compte de Transport & Environment (T&E). Sur la base de ces résultats, T&E demande aux législateurs d’admettre que les voitures diesels sont toujours aussi polluantes et, par conséquent, de rendre les limites d’émissions et les procédures d’essais plus strictes.

La Nissan Qashqai et l'Opel Astra, la seconde et la quatrième voiture la plus vendue dans leurs catégories respectives, ont dépassé les limites légales d'émission de particules de 32 à 115% pendant les essais où la régénération de leur filtre a eu lieu. Mais un vide juridique fait que la limite légale ne prend pas en compte les régénérations durant les essais d’homologation, ce qui veut dire que 60 à 99 % des émissions de particules réglementées sont ignorés. 

Anna Krajinska, ingénieure émissions chez T&E, a dit: « Ces tests démontrent que les nouvelles voitures diesels ne sont toujours pas propres. En fait, elles recrachent au quotidien de très dangereux volumes de particules dans nos villes et sur nos autoroutes. On épargne les constructeurs mais ce sont nos poumons qui en payent le prix aujourd’hui. L’industrie automobile doit rendre ses voitures propres si elle veut pouvoir continuer à les vendre. »

Les émissions totales de particules nocives de la Nissan Qashqai et de l'Opel Astra augmentent encore de 11 à 184 % lorsque les plus petites particules ultrafines non-réglementées sont également mesurées au laboratoire. Ces particules ultrafines ne sont pas prises en compte lors des essais officiels d’homologation mais sont néanmoins considérées comme les plus néfastes pour la santé humaine : elles pénètrent plus profondément dans le corps humain et ont été associées au cancer du cerveau. 

La régénération des filtres à particules diesel, qui évite l'encrassement de ces derniers, peut se produire pendant n’importe quelle condition de conduite, y compris en ville. Pendant les essais réalisés, le nombre de particules émises est resté plus élevé après 30 minutes de conduite urbaine, une fois la régénération terminée. Les deux modèles testés respectaient les limites légales d’émissions de NOx.

Anna Krajinska a dit: « Les particules réglementées ne sont qu'une partie de l'histoire. Les plus petites particules ultrafines sont considérées comme une menace plus importante. Et pourtant, elles sont ignorées par les essais d’homologation officiels. La prochaine norme Euro en matière d’émissions polluantes doit combler ces lacunes et imposer des limites pour tous les polluants. L'objectif absolu est une norme qui exige zéro émission pour tous les véhicules sur nos routes. »

T&E a demandé que la Commission Européenne utilise également ses nouveaux pouvoirs afin d’exiger des autorités nationales d’homologation le contrôle des véhicules sur les routes après leur mise en service, comme le fait l'Agence Américaine de Protection de l'Environnement.

Avec trois citadins européens sur quatre exposés à de dangereux niveaux de particules dans l’air ambiant, les émissions de particules sont de plus en plus considérées comme « l'ennemi public numéro un » en matière de pollution. Cette pollution atmosphérique est la plus étroitement associée au cancer et il a été constaté qu'une exposition chronique affecte le cœur et les poumons. [1]

Note aux redacteurs:

[1] Organisation mondiale de la santé, Qualité de l’air ambiant et santé (2018)

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/ambient-(outdoor)-air-quality-and-health

Contact the press team

Eoin Bannon
Media Manager
+32 (0)487 717296 
eoin.bannon@transportenvironment.org

Sign up

Receive our PRs