La majorité des citoyens français souhaitent un objectif climatique français rehaussé

L'opinion publique française est fortement favorable à des objectifs climatiques nationaux plus ambitieux, selon un sondage YouGov réalisé dans 12 pays de l'Union européenne. Le sondage réalisé pour Transport & Environment (T&E), en partenariat avec le Réseau Action Climat, révèle que 61 % des personnes interrogées en France souhaitent que les objectifs climatiques nationaux soient revus à la hausse. 81 % d’entre elles souhaitent que les efforts en matière de climat dans les secteurs du transport et des bâtiments soient fournis par le biais de nouvelles normes et réglementations [i].

T&E et le Réseau Action Climat demandent à la Commission européenne d'écouter les citoyens et de cesser de questionner la responsabilité des gouvernements dans la réalisation de l'objectif climatique 2030 de l'UE. En effet, la Commission débat actuellement du maintien des objectifs climatiques nationaux contraignants des États membres, dans le cadre du Règlement sur le Partage de l’Effort qui réglemente 60 % des émissions de l'UE. Conformément aux résultats de notre sondage, la Commission devrait proposer des objectifs nationaux rehaussés dans le cadre du paquet "Fit for 55" de juin.

Le sondage YouGov montre que 61 % des personnes interrogées pensent que le gouvernement devrait accroître ses efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre maintenant qu'un objectif climatique européen d'au moins -55 % de réduction des émissions d'ici 2030 a été fixé. Par ailleurs, 34 % pensent que l'objectif national devrait être maintenu à son niveau actuel, tandis que 5 % seulement estiment que le gouvernement devrait faire moins qu'aujourd'hui. YouGov, mandaté par T&E, a interrogé 13 324 adultes dans 12 pays de l'UE : Belgique, Danemark, France, Allemagne, Hongrie, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie et Espagne.

Diane Strauss de T&E, a déclaré : "Les objectifs nationaux contraignants sont un moteur essentiel de l'action climatique nationale dans le transport et le bâtiment, comme la rénovation énergétique, la mise en place d’un bonus écologique pour les véhicules propres ou le déploiement des pistes cyclables. Ces mesures sont largement soutenues par les citoyens français. La Commission européenne devrait en tenir compte et indiquer enfin clairement que les objectifs nationaux sont là pour rester comme l'un des principaux piliers de l'architecture climatique de l'UE."

Les citoyens français soutiennent également à une écrasante majorité (81 %) l'idée d'accroître les efforts en faveur du climat dans les secteurs du transport et du bâtiment en mettant en œuvre de nouvelles mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre, telles que le zonage du transport routier et la vente minimale de véhicules électriques, tant au niveau national qu'européen. 

En ce qui concerne un nouvel instrument de tarification du carbone au niveau de l'UE qui rendrait les carburants de transport et de chauffage plus chers pour les consommateurs français, 62% des répondants s'opposent à un tel instrument, tandis que 38% le soutiennent[ii].

Neil Makaroff du Réseau Action Climat a déclaré : "Les Français souhaitent que le Gouvernement augmente l’objectif climatique de la France pour que leur pays prenne part à l’ambition climatique de l’Europe pour 2030. Cette nouvelle ambition pour le climat doit se traduire en politiques concrètes en Europe et en France, notamment par une vraie Loi Climat qui les accompagne dans les transformations à venir. Ils ne veulent pas d’un nouveau marché carbone européen qui ferait reposer sur leurs épaules le prix de la transition. Cette idée avancée par la Commission pour éviter une augmentation des objectifs nationaux serait injuste socialement et dangereuse pour le climat."

La Commission européenne devrait s'appuyer sur le soutien massif de l'opinion publique en faveur de nouvelles mesures climatiques pour renforcer la réglementation européenne sectorielle, telle que les normes de CO2 pour les voitures et les camionnettes. Ces politiques ambitieuses au niveau européen aident les États membres à atteindre plus facilement leurs objectifs nationaux.

Contact the press team

Eoin Bannon
Media Manager
+32 (0)487 717296 
eoin.bannon@transportenvironment.org

Sign up

Receive our PRs